Les contributions

Contribution n°11 (Web)

Anonyme
Déposée le 5 juin 2024 à 17h25
Monsieur le commissaire enquêteur,
Je suis choquée de constater qu'à l'heure du ZAN (Zéro Artificialisation Nette), on autorise encore [...]
Monsieur le commissaire enquêteur,
Je suis choquée de constater qu'à l'heure du ZAN (Zéro Artificialisation Nette), on autorise encore ce type de projets, destructeurs d'espaces naturels.
Le sol est notre bien commun. Arrêtons l'artificialisation des sols qui ne contribuent qu'à enrichir une minorité.
La compensation ne fera pas tout.
J'insiste aussi sur la séquence bien connue : EVITER - REDUIRE - COMPENSER.
Le parc Asterix existe déjà. On pourra (on devrait) EVITER cette extension.
Je vous remercie pour le prise en compte avec bon sens.

Contribution n°10 (Web)

Anonyme
Déposée le 5 juin 2024 à 08h03
En terme de naissances environnementales, à plailly nous ne sommes pas impactés par le parc asterix. Le parc ne génére aucun bruit [...]
En terme de naissances environnementales, à plailly nous ne sommes pas impactés par le parc asterix. Le parc ne génére aucun bruit et aucune afflux de véhicules contrairement aux camions ou aux bus de St Dominique ou aux essais automobiles de mortefontaine qui traversent plailly et engendrent pollution, bruit et insécurité des piètons.

Contribution n°9 (Web)

Par DREISS MARGUERITE
Déposée le 1 juin 2024 à 16h55
3,7 Millions de visiteurs attendus en 2031 ! Voilà, l'objectif du projet d'extension du Parc Astérix de transformer une forêt (9,3 [...]
3,7 Millions de visiteurs attendus en 2031 ! Voilà, l'objectif du projet d'extension du Parc Astérix de transformer une forêt (9,3 ha) et des zones humides en zone urbaine : chassant les animaux sauvages de leur abris, les coupant de leurs corridors et détruisant des plantes à papillons comme le Genêt à Balai.
Même avec les meilleurs intentions du monde, cette extension urbaine n'aura pour conséquence que l'augmentation des pollutions et la réduction des espaces naturels.
Tout cela est bien triste, sauf pour la Compagnie des Alpes (Propriétaire du Parc Astérix) qui a multiplié par 2 le versement des dividendes à ses actionnaires depuis 2017 et qui espère, par cette extension, augmenter encore ses profits...En tous cas,cela ne profitera pas à la nature...

Contribution n°8 (Web)

Par DREISS Philippe
Déposée le 1 juin 2024 à 16h31
Je me permets, Monsieur l'enquêteur, de poser 2 questions sur ce projet d'extension du parc Astérix qui m'interpelle dans sa destruction [...]
Je me permets, Monsieur l'enquêteur, de poser 2 questions sur ce projet d'extension du parc Astérix qui m'interpelle dans sa destruction de la nature, qu'obligatoirement, il va provoquer.
D'abord, il me semblait que la forêt participait dans la lutte contre les îlots de chaleur et que son déboisement affaiblirait cette lutte. Rappelons que le réchauffement climatique n'est pas un mythe bien réel pour ceux qui le subissent actuellement comme en Finlande et en Inde (50°) . Tous les jours, nous découvrons des destructions d'espaces boisés pour laisser place au goudronnage des chemins et à l'imperméabilisation des sols. Est-ce bien raisonnable de déboiser à nouveau des ha de forêts pour construire des parkings, des hôtels ?
Ensuite, 2ième remarque : dans cet énorme dossier de ce projet, des mesures acoustiques ont été faites du Parc actuel pour connaître leur impact pour les humains. La création d'une nouvelle attraction ainsi que le bruit des restaurants, voitures et engins de chantier,lors du défrichement vont augmenter les nuisances sonores.
Mais par contre, qu'en est-il pour les animaux, comme les chauves-souris très sensibles aux ultra-sons ou infra-sons grâce à leur sonar naturel qui capte des sons que nous ne captons
pas ? Ces mesures acoustiques ont-elles été faites ? Quel est leur impact perturbant, désorientant et destructeur sur la population des chiroptères ?
Je vous remercie de vos réponses,

Contribution n°7 (Web)

Anonyme
Déposée le 30 mai 2024 à 17h49
Je suis étonné qu'un tel projet contribuant à favoriser un tourisme de masse destructeur ait encore cours et ait l'aval des autorités [...]
Je suis étonné qu'un tel projet contribuant à favoriser un tourisme de masse destructeur ait encore cours et ait l'aval des autorités environnementales sachant la fragilité de notre patrimoine forestier...Il suffira d'une autre épidémie, comme le Covid, pour que ces Parcs de loisirs soient fermés ou obsolètes. Par contre , la nature sera irrémédiablement détruite...
Je constate que ce projet d'extension est en bordure de zone Natura 2000 et surtout d'une zone ZNIEFF de type 1, ce qui signifie une zone faisant partie des plus remarquables du territoire national avec habitats rares ou menacés.
Je suis très inquiet sur le gaspillage d'eau nécessaire à cette extension augmentant encore les risques de pollution : par exemple, simplement le lavage des couverts dans les restaurants requière (25l par couvert), sans parler des blocs sanitaires, des douches dans les hôtels etc...
les personnes utilisant des tas de produits -avec des tensio-actifs, des Laurytes sulfates et autres produits chimiques non biodégradables car on ne va pas aller surveiller les produits sanitaires qu'utilisent chaque touriste, ni le personnel.
Je suis très inquiet aussi du "rabattement de la nappe des sables du Bartonien" requérant 1.054.368 M3 d'eau et 1.790.712 M3 d'eau d'après les estimations du projet.
Qu'entend-on par "densification de la zone Grecque "par la pérennisation de l'aire de jeux aquatiques en terme de débit d'eau pompée en plus et traitée avec du chlore ?
On ne sait pas trop bien quelles seront les mesures envisagées pour réduire la consommation d'eau et utiliser par exemple, les eaux de pluie pour les toilettes ou des des toilettes sèches pour les blocs sanitaires : tout cela reste très flou et à l'avenant...
N'aurait-on pas pu se contenter du Parc Astérix existant bien assez gourmand déjà en eau , émettant des pollutions de toutes sortes (aquatiques, aérienne etc...) sans pour autant l'agrandir ?
Questions venant d'un retraité bien attristé par le saccage de l'environnement qui est proposé dans ce projet n'anticipant pas des dégâts à long terme sur l'eau, les sols, la flore et la faune.

Contribution n°6 (Web)

Par MONNERET CHRISTIAN
Déposée le 29 mai 2024 à 16h32
En tant que Botaniste Conservateur du site classé des 7 lacs du Jura, je suis très étonné de la destruction des zones humides que [...]
En tant que Botaniste Conservateur du site classé des 7 lacs du Jura, je suis très étonné de la destruction des zones humides que ce projet d'extension comporte : je pensais que la destruction des zones humides était interdite ?
Ensuite, comme c'est répertorié par la MRAE, le Mouron délicat (fleur) est une espèce protégée qui a besoin d'un milieu particulier marécageux, lui-même protégé en raison de la biodiversité qu'il abrite.
Aussi, je suis surpris de cette proposition de transfert compensatoire concernant une plante rare et fragile,transfert qui me semble voué à l'échec et à la disparition de cette espèce en ne retrouvant pas le même substrat de son milieu d'origine. Je suis également étonné de l'avis du Conseil national de la Protection de la Nature qui se satisfait, dans son rapport, des mesures compensatoires et de "23 % de la population qui serait détruite" : ce conseil me semble bien optimiste dans ses projections et évaluations tout à fait virtuelles, des chances de survie du Mouron Délicat et d'accepter facilement la destruction possible d'une espèce protégée. Je rappelle, pour mémoire, qu'une espèce est dite "protégée" car elle est rare et en voie de disparition.
Après, si on préfère un monde sans Mouron Délicat...
Je vous remercie de votre réponse,

Contribution n°5 (Web)

Par Simone
Déposée le 26 mai 2024 à 15h59
Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Je me permets de vous poser 2 questions au sujet de cette extension :
Pollution lumineuse : [...]
Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Je me permets de vous poser 2 questions au sujet de cette extension :
Pollution lumineuse : a-ton mesuré l'impact de la pollution lumineuse engendrée par la construction des parkings , des attractions et des abords des hôtels et rues du parc Astérix ?
Sachant que cette pollution lumineuse est nuisible à la faune de nuit (Chauves-souris, oiseaux nocturnes ) et aussi pour les humains habitants dans les villages proches de ce
Parc ?
- Gaz à effets de serre : le 1ier ministre, Gabriel Attal s'est félicité dernièrement de la baisse des gaz à effet de serre en 2023 : les émissions ayant baissé de 5,8% en France.
L'extension du Parc Astérix ne va pas aller dans ce sens dans la mesure où l'énergie dépensée pour construire les bâtiments , les parkings, les hôtels ainsi que la circulation des engins de chantier et ensuite des véhicules vont participer au contraire à l'augmentation des gaz à effet de serre : comment accepter un tel projet qui va à l'encontre des préconisations gouvernementales et européennes ?
Toujours dans le même sujet ; une récente étude de la RVS de L'ASPAS démontre "le rôle essentiel des zones humides pour lutter contre le réchauffement climatique , notamment via les lacs , les étangs qui absorbent bien le CO2" : la disparition d'ha de zones humides vont contribuer à augmenter le CO2, preuve s'il en est que ce projet est d'arrière-garde et ne tient pas compte de l'évoultion du climat mondial et de la nécessaire adaptation aux effets délétères du réchauffement climatique .
Merci de me répondre à mes questions,
Bien cordialement,
S. Nabati

Contribution n°4 (Web)

Par Béatrice Boscq
Déposée le 25 mai 2024 à 16h49
Je suis favorable à ce projet. L’hôtel peut être construit dans un cadre respectueux de l’environnent.

Contribution n°3 (Email)

Par Claude Laurenziani - Président du CUTT
Déposée le 22 mai 2024 à 18h08
Objet : Enquête publique Parc Asterix

Bonjour
Ci joint ma participation à l’enquête publique concernant le parc Astérix
Cordialement
Claude [...]
Objet : Enquête publique Parc Asterix

Bonjour
Ci joint ma participation à l’enquête publique concernant le parc Astérix
Cordialement
Claude Laurenziani
Président du CUTT

Document joint


Contribution n°2 (Web)

Par Fréderic
Déposée le 21 mai 2024 à 23h28
Bonjour,

- L'option de parkings silos sur le secteur 06, à savoir les parkings visiteurs et employés serait intéressante pour optimiser [...]
Bonjour,

- L'option de parkings silos sur le secteur 06, à savoir les parkings visiteurs et employés serait intéressante pour optimiser grandement la surface au sol et de conserver du foncier artificialisé pour d'autres extensions du site, voir de développer des aménagements paysagés. Des ombrières photovoltaïques semblent envisagées, mais pourquoi seulement recouvrir un seul niveau de parking et pas deux ou trois.
- Pour réduire la dépendance à la voiture ou au car, a-t-il été envisagé une liaison via un téléphérique urbain depuis le rer D Survilliers Fosses ou la future ligne 17 ?

Cordialement

  • <<
  • 1 (current)
  • 2
Apportez votre contribution à cette enquête publique : Déposer une contribution

Apportez votre contribution

Déposer un avis sur le registre dématérialisé de cette enquête publique est simple, sécurisé et si vous le souhaitez anonyme.

Il vous reste encore 3 jours.

Déposer une contribution