Les contributions

Contribution n°6 (Web)

Par Le Balch Colette
Déposée le 18 avril 2024 à 11h53
Bonjour
Je souhaite compléter mon précédent commentaire.
En accord aussi avec la contribution n3.
Insister sur la nécessité des espaces [...]
Bonjour
Je souhaite compléter mon précédent commentaire.
En accord aussi avec la contribution n3.
Insister sur la nécessité des espaces verts, le quartier devient trop minéral.
Sur Google maps, on voit que la résidence Olympia, bien que dotée d’immeubles élevés , possède de grands espaces verts, avec des arbres très hauts, véritable parure du quartier. A Caen, on n’aime pas les arbres anciens ? Pourquoi ne sont-ils pas une priorité ? À l’heure du dérèglement climatique. Poser comme préalable à toute construction le maintien des arbres existants, sans les rogner, comme le magnifique tilleul à l’angle de rue de Bayeux et Boulevard Detolle, amputé et enclavé dans l’immeuble, pourquoi n’avoir pas reculé l’immeuble, et mettre une partie du stationnement devant ?
Concernant les bâtiments de Orange innovation, sur le projet de révision, ils semblent disparaître ? C’est un beau bâtiment, avec un escalier en cylindre vitré, pourquoi ne pas le garder et le transformer en logements ? Et même le prendre comme modèle pour les autres constructions ?

Bien que je m’exprime en mon nom, mes commentaires reflètent les sentiments et les craintes des habitants du Collectif des Coutures, qui veulent conserver les caractéristiques du quartier : personnalisation , calme, verdure, mais aussi les faire partager aux nouveaux arrivants, même en immeubles, ils ont droit à un environnement de qualité, une architecture soignée au milieu de la verdure. Nous ne sommes pas un centre ville.

Merci de l’intérêt que vous nous porterez .

Contribution n°5 (Web)

Par Le Balch Colette
Déposée le 16 avril 2024 à 10h05
Bonjour,
je suis d’accord avec la proposition n4, le Boulevard Detolle est déjà trop étouffé par des immeubles trop massifs, et si [...]
Bonjour,
je suis d’accord avec la proposition n4, le Boulevard Detolle est déjà trop étouffé par des immeubles trop massifs, et si le garage Peugeot libère son terrain, il faudra que les constructions s’éloignent du boulevard, laissent place à une vraie rangée d’arbres., et ne soient pas trop hautes.
De plus au cœur de ce quartier il faudra un bel espace vert ! Avec jeux pour enfants. Où iront les enfants pour prendre l’air, se dépenser en sécurité ? Et si comme les épidémiologistes le redoutent, nous avons une nouvelle pandémie, où irons nous prendre l’air au plus proche sans trop rencontrer d’autres personnes ?
Ces remarques sont valables aussi pour l’espace du site Orange, et de la maison d’arrêt.
Et que dire de la voirie ? Le Boulevard Detolle est une véritable autoroute urbaine, avec nuisances, bruit, pollution, il nous faut désormais des voies à mobilité douce. Pour le stationnement, parkings en sous sol ou en silos.
Et bien sûr réfléchir aux services, commerces, entreprises, écoles, bibliothèque, en fonction de l’augmentation du nombre des habitants. Penser le quartier dans sa grande globalité , éviter le quartier dortoir. Une vraie qualité de vie.
Ne peut-on pas réfléchir aussi à l’architecture, les constructions nouvelles se ressemblent toutes de Dunkerque à Marseille !! Ne peut-on imaginer une architecture moderne adaptée aux caractéristiques de notre région? Toits pentus, ardoises, décor de pierres naturelles ?
C’est une belle opportunité qu’il faut saisir puisque l’occasion se présente, un beau quartier original et enviable.

Nous avons tous à y gagner.

Contribution n°4 (Web)

Anonyme
Déposée le 15 avril 2024 à 11h26
JE SUIS CONTRE CES MODIFICATIONS DE PLU POUR LES RAISONS SUIVANTES :

Densification de l’urbanisation, artificialisation excessive [...]
JE SUIS CONTRE CES MODIFICATIONS DE PLU POUR LES RAISONS SUIVANTES :

Densification de l’urbanisation, artificialisation excessive des sols qui vont à l’encontre des recommandations du GIEC normand et de la loi climat résilience pour stopper en France l’artificialisation des sols.

Manque d’espaces verts pour toutes les populations, habitants, salariés, touristes. (jardins, espaces de jeux enfants, parcours sportifs, espaces de convivialité en ville etc)
Augmentation des risques de fortes précipitations soudaines car l’eau ne pourra plus s’infiltrer dans les sols et la vitesse d’écoulement créera des torrents d’eau et de boue.

Aucune zone destinée à la création d’habitats réversibles et bio-sourcés. Pas de mention d'habitats tests sur pilotis

Pas de référence à la proximité de la mer et à l'évolution du trait de côte, à l'Orne, aux phénomènes de marée impactant les terres de l'intérieur. Je cherche ici toute approche de prise en compte de ces risques pour les activités économiques, sociales et humaines .

Contribution n°3 (Web)

Anonyme
Déposée le 14 avril 2024 à 10h44
Dans le cadre de la modification n°8 du PLU de Caen - secteur Detolle Pompidou, je souhaite partager les observations suivantes.
- [...]
Dans le cadre de la modification n°8 du PLU de Caen - secteur Detolle Pompidou, je souhaite partager les observations suivantes.
- Que les prochaines constructions soient accompagnées d'un cadre de vie agréable, (façon résidence Olympia et non aussi bitumée que la Poste Detolle ou les résidences neuves bd Detolle) ;
- Que les eaux notamment de pluie puissent profiter localement et non inondées (cf 22 juillet 2013) ou repartir directement dans les égouts ;
- Que le souhait de la ville de Caen et des promoteurs soit éclairé des mises en location de plus d'un an dans le secteur .... Des commerces ou activités de quel genre ? qui passent ou pas un seuil d'équilibre comptable (qui permettent aux commerçants d'en vivre), de proximité ou pas (pour optimiser les déplacements locaux ou rompre l'anonymat urbain ou pas) ...

- Enfin pour ce qui est du secteur bordure du Bd Pompidou d'Orange, je formule le souhait de préserver le bâti en pierre de Caen, fierté locale de l'opérateur historique des télécommunications (SEPT, CNET, etc). et à minima de réemployer les matériaux nobles de cet ensemble. Je peux imaginer de monter des étages en préservant les soubassements qui représentent 2 étages aujourd'hui.

Pour terminer, je m'interroge sur le sens pour toutes les parties prenantes de la modification n°8 qui succède donc à plusieurs modifications de ce PLUI de Caen.

Contribution n°2 (Web)

Anonyme
Déposée le 13 avril 2024 à 21h10
Dans le cadre de la modification n°8 du PLU de Caen - secteur Montalivet (emplacement de l'ex maison du vélo), je m'oppose à ce projet [...]
Dans le cadre de la modification n°8 du PLU de Caen - secteur Montalivet (emplacement de l'ex maison du vélo), je m'oppose à ce projet en l'état car l'équilibre espaces verts, jardins partagés, arbres fruitiers ne semble pas respecté eu égard à l'accueil quantitatif d'habitants et de travailleurs dans cet environnement et car un bâti de grande hauteur, et de large superficie au plancher (un grand nombre d'appartements et de locaux d'usage tertiaire) est particulièrement difficile à vivre et à entretenir en maitrisant les charges et les énergies nécessaires (sécurité, lutte contre les risques usuels etc).

Contribution n°1 (Web)

Anonyme
Déposée le 4 avril 2024 à 10h15
Dans le cadre de la modification n°8 du PLU de Caen - secteur Montalivet, il est prévu au niveau de l'ancienne maison du vélo de passer [...]
Dans le cadre de la modification n°8 du PLU de Caen - secteur Montalivet, il est prévu au niveau de l'ancienne maison du vélo de passer d'un secteur "activité économique et tertiaire" à un "secteur de mixité de programme".
Il est prévu également la possibilité de construction en surhauteur d'un bâtiment ( hauteur non précisée dans la synthèse du rapport de présentation ? )

Le secteur Montalivet gagnerait en effet à être renouvelé au vu de sa position stratégique en entrée de ville. Il représente également une possibilité de renouvellement urbain intéressante pour la ville sans consommation nouvelle de foncier.

Toutefois, le projet semble manquer d'une intégration d'espaces verts qualitatifs pouvant permettre de faire de ce nouveau quartier à venir un espace de vie pour les riverains. Il est prévu la protection des alignements d'arbres le long du cours Montalivet et la création de "trouée verte visuelle" entre les différents blocs bâtis mais aucune mention n'est faite à la création d'un espace vert.

Le secteur de la gare / rives de l'Orne manque aujourd'hui d'espaces verts permettant aux riverains, aux voyageurs SNCF et aux employés des bureaux avoisinants d'être en extérieur, dans un endroit végétalisé.

Les aménagements récents de la presqu'île souffrent de ce même constat : de grands espaces minéralisés, partiellement ponctués d'arbres mais qui ne suffisent pas à créer un cadre de vie végétalisé.
Il semblerait pourtant que la ville de Caen souhaite s'engager dans une déminéralisation progressive au vu des aménagements réalisés sur certains trottoirs pour débitumer les rues. Le secteur Montalivet ne pourrait-il pas être une opportunité de poursuivre ces actions de débitumisation sur une partie du projet ?

Au vu de la surhauteur prévue à l'emplacement de l'ancienne maison du vélo, cela impliquerait une très forte densité dans la ou les tours à venir. La qualité de vie ne doit pas être envisagée que par le prisme des équipements mais également par la qualité du cadre de vie et des aménagements réalisés.
Il semblerait donc intéressant de mener sur ce projet une réflexion pour créer un réel espace vert qualitatif permettant également d'amener une plus-value sur ce secteur d'entrée de ville.

Apportez votre contribution à cette enquête publique : Déposer une contribution

Apportez votre contribution

Déposer un avis sur le registre dématérialisé de cette enquête publique est simple, sécurisé et si vous le souhaitez anonyme.

Il vous reste encore 11 jours.

Déposer une contribution