Les contributions

Contribution n°22 (Web)

Par soulas christian
Déposée le 2 juillet 2024 à 21h37
domaine de l'énergie : dans le contexte de la crise climatique, il me parait nécessaire de valoriser le potentiel éolien du territoire, [...]
domaine de l'énergie : dans le contexte de la crise climatique, il me parait nécessaire de valoriser le potentiel éolien du territoire, notamment sur ses surfaces "rugueuses" (en arrière des falaises et abrupts sur les sites évalués pour leur potentiel aérologique avec un zonage précis (zones à privilégier/ zones à exclure (visibilité, préservation paysagère: par exemple, équiper le Surmontant à l'exception du Béquet, rien sur la croix des Couloirs, les Grès de Septmoncel ou Roche-Blanche, mais parfois en retrait (au dessus de Coyrière, en Susa par exemple) avec des éoliennes adaptées pour éviter les nuisances et le rejet de l'opinion , rejet du type des délibérations de la ville de St-Claude. L'objectif étant de produire de l'énergie décarbonée pour sauvegarder autant que possible et à notre échelle le climat; le réchauffement climatique est sans doute à l'origine du dépérissement de nombreuses espèces d'arbres (pesses, frênes, ...) qui nuit déjà à bas bruit fortement aux paysages jurassiens.

Contribution n°21 (Web)

Par soulas christian
Déposée le 29 juin 2024 à 11h24
pour des raisons paysagères, sanitaires, économiques et écologiques, il me parait nécessaire de favoriser le maintien et le renouveau [...]
pour des raisons paysagères, sanitaires, économiques et écologiques, il me parait nécessaire de favoriser le maintien et le renouveau des VERGERS autour des hameaux et villages, là où l'altitude le permet; il faudrait sensibiliser les habitants à leurs vertus, voire les inciter financièrement ou les aider dans le choix des espèces adaptées et traditionnelles; pour ce faire, éventuellement la com com pourrait passer des partenariats avec les pépiniéristes du cru. Cela éviterait la banalisation paysagère qu'apporte la plantation d'espèces ornementales totalement inappropriées et improductives.

Contribution n°20 (Web)

Par SONNEY Ludovic
Déposée le 27 mai 2024 à 12h13
Envoi lettre de M. Ludovic STEGER datée du 24 avril 2024 concernant le zonage sur l'ancienne commune de Ranchette

Document joint


Contribution n°19 (Web)

Par GARRIDO Pedro
Déposée le 15 mai 2024 à 22h47
une voie partagée " chaussidou " par exemple serait la bienvenue pour le tourisme et la population entre le pont de Pyle et le belvédère [...]
une voie partagée " chaussidou " par exemple serait la bienvenue pour le tourisme et la population entre le pont de Pyle et le belvédère du regardoir sur la route panoramique longeant le lac de vouglans et passant par maisod.
celle-ci est emprunté par les touristes tout l'été et la population locale qui pratique le vélo .
Ca permettrait de sécuriser les marcheurs et les cyclistes et la vitesse des automobilistes serait automatiquement ralentie.

Contribution n°18 (Web)

Par Descargues Laurent
Déposée le 11 mai 2024 à 05h54
Bonjour,

Je dispose d'un terrain sur le village de Lizon, ce terrain est classé ING1 actuellement suite à l'étude d'un risque naturel [...]
Bonjour,

Je dispose d'un terrain sur le village de Lizon, ce terrain est classé ING1 actuellement suite à l'étude d'un risque naturel aujourd'hui écarté.
Mon souhait serait de declassifier ce terrain afin qu'il puisse devenir constructible et être aménagé pour réaliser un projet de logement sur la commune pour redynamiser le village et attirer de nouvelles famille sur Lizon.

La parcelle cadastrale concernée se situe rue de la vignette et elle porte le numéro 0173 d'une contenance de 4095m2.

Je suis à votre disposition pour tout rendez-vous physique et/ou téléphonique.

Bien à vous,
Laurent DESCARGUES

Document joint


Contribution n°17 (Web)

Anonyme
Déposée le 30 avril 2024 à 10h36
Je souhaite avant tout que l'ensemble des élus aient toujours à l'esprit que le Haut-Jura ne doit pas devenir un écomusée au bénéfice [...]
Je souhaite avant tout que l'ensemble des élus aient toujours à l'esprit que le Haut-Jura ne doit pas devenir un écomusée au bénéfice exclusif des lynx, loups et coq de bruyère. Ni uniquement à but touristique.

Il faut en priorité penser aux habitants et à leurs besoins. Evidemment tout en préservant notre environnement, mais celui-ci ne doit pas rester figé, ni déconnecté de la réalité.
Nous sommes un pays de travailleurs, de gens connectés à la nature, et nous souhaitons le rester, et ce sans pour autant vivre dans une réserve écologique où toute évolution nous serait interdite !!!

D'un point de vue économique nous devons continuer à nous développer sur 3 axes d'égales valeurs : L'industrie, les services et le tourisme (y compris le ski alpin qui a encore un avenir, n'en déplaise aux grincheux). Le développement d'un secteur d'activité ne doit pas se faire aux détriment d'un autre secteur qui serait alors négligé, voire abandonné.

Donc, d'un point de vue concret : Le haut-Jura doit notamment penser son PLU en favorisant toujours la création d'habitat (par exemple le lotissement sur Le Manon) ainsi que les zones d'activité commerciales, artisanales et industrielles. Tout ceci afin d'éviter de devenir un désert.

L'ensemble de ses actions doit permettre à ses habitants de rester sur notre bassin géographique tout en bénéficiant d'une offre suffisante et de qualité en terme d'habitat, d'emploi, de services et de loisirs. Et ce afin d'arrêter le déclin démographique, et la fuite de nos enfants, petits-enfants, vers d'autres régions....

Il me semble avant tout primordial de défendre la ligne des hirondelles qui est un atout touristique majeur pour notre région (en plus de toujours avoir un intérêt pour que nos lycéens, apprentis, étudiants, puissent se déplacer facilement sur Morez, Champagnole, Mouchard, Besançon et cie....)

Pour résumer : Ne surtout pas faire preuve de dogmatisme, mais de pragmatisme.

Notre Haut-Jura doit permettre à tous et toutes de vivre en Harmonie, en faisant cohabiter sereinement les citadins, les villageois, les agriculteurs, les randonneurs, les chasseurs, les cyclistes, les quadistes, les écologistes, les sportifs, les animaux, etc.....

Et tout cela ne peut pas se faire en ignorant la ville phare de notre Com-Com. Il faut se développer en étant main dans la main avec Saint-Claude et non pas entretenir avec elle des petites guerres mesquines et contreproductives...

Bref, il est temps que tous nos élus, toutes nos élues, travaillent à l'unisson pour notre région, pour nos anciens (ne faudrait-il pas penser à de nouveaux cantous ou autres résidences seniors) et pour nos enfants et petits-enfants.

Je suis un natif du Haut-Jura qui souhaite pouvoir le rester, et que mes enfants puissent s'y épanouir. Mes remarques ci-dessus sont pragmatiques, je ne fait cela qu'au nom de l'avenir de toutes et tous, et non pas pour mener un combat politique, ou contre une partie de la population. Pour en avoir parlé avec mon entourage familial et professionnel, je pense que mon opinion est le reflet de bon nombre de Hauts-Jurassiens fiers de leur région, de la ville de Saint-Claude qui doit être aidée pour revenir un des attraits majeurs de la Com-com.

Un habitant de Coteaux du Lizon.

Contribution n°16 (Web)

Anonyme
Déposée le 10 avril 2024 à 21h49
une voie verte sur la voie ferrée St-Claude-Oyonnax.
une voie verte le long de la Bienne traversant St-Claude.
réfection du site des [...]
une voie verte sur la voie ferrée St-Claude-Oyonnax.
une voie verte le long de la Bienne traversant St-Claude.
réfection du site des gorges de l'Abime.

Contribution n°15 (Web)

Par Bouillier Pascale
Déposée le 2 avril 2024 à 15h22
Mesdames et Messieurs,
Cette contribution s’appuie sur les arguments développés dans le recours gracieux déposé par la Sous-Préfecture [...]
Mesdames et Messieurs,
Cette contribution s’appuie sur les arguments développés dans le recours gracieux déposé par la Sous-Préfecture de Saint-Claude le 28 août 2023 à l’encontre du projet d’aménagement de lotissement du Manon (commune de Septmoncel - Les Molunes) :
"Je vous informe que la commune de Septmoncel-les-Molunes est soumise aux dispositions de la loi Montagne, de norme supérieure à tout plan local d'urbanisme (PLU) en vigueur sur la commune. La zone AUt créer dans le PLU contrevient aux dispositions de cette loi dans la mesure où l'ouverture à l'urbanisation doit être prévue en continuité des villages et des bourgs.
En outre, la prescription n°71 du schéma de cohérence territoriale (SCOT) du Haut-Jura précise "que dans les hameaux, les documents d'urbanisme doivent localiser leur développement en continuité des enveloppes urbaines existantes, sous réserve que l'extension programmée soit équilibrée et cohérente avec le nombre de constructions déjà existantes à usage d'habitation et les caractéristiques du tissu urbain ainsi que s'il est justifié que les centralités principales et secondaires ne peuvent pas ou plus accueillir de nouveaux projets d'urbanisation en enveloppe urbaine, ni en extension."
Or la zone AUt au Manon représente une surface de 1,2 hectares qui en raison de sa topographie peut accueillir environ une quinzaine de constructions, alors que le hameau ne compte environ que 25 constructions à usage d'habitation.
Cette opération d'aménagement parait donc disproportionnée au regard de la faible densité batie dans le hameau du Manon et donc incompatible avec la loi montagne et le SCOT du Haut-Jura."
Nous pouvons y lire que cette zone constructible classé AUt (aménagement touristique) au PLU de 2010 contrevient à la loi Montagne (Art L122-5 et L122-5-1), et de plus ne respecte pas le SCOT du Haut-Jura.
Nous prenons donc acte du fait que cette zone - et les autres zones constructibles - du Manon va redevenir dans le PLUi une zone agricole ou naturelle inconstructible, et comptons sur le Maire pour faire usage du refus ou du sursis à statuer d'ici à l’adoption du PLUI afin de ne pas signer à nouveau un permis d'aménager qui sera entaché d'illégalité.
Aussi, nous appelons dans cette phase diagnostic à la réalisation et la publication d'un inventaire systématique des zones AU (A Urbaniser) existantes sur le territoire de la communauté de communes, pour évaluer leur respect de la loi et si elles y contreviennent, les reclasser dès les premières ébauches de zonage du PLUi.
Meilleures salutations,
Pascale

Contribution n°14 (Web)

Par CATHERINE
Déposée le 5 mars 2024 à 16h01
Toilettes publiques et accueil touristique:
Sur deux sites très fréquentés La Borne au Lion et départ canyoning de Serger à St-Claude, [...]
Toilettes publiques et accueil touristique:
Sur deux sites très fréquentés La Borne au Lion et départ canyoning de Serger à St-Claude, j'ai constaté l'absence de toilettes à Serger, aucune indication à la Borne au Lion si bien que les sous bois sont très "agrémentés". Je pense que le manque de toilettes publiques est un problème général auquel il faudrait répondre.

Qualité du travail lors d'intervention en milieux naturels ; On constate des travaux très traumatisants pour l'environnement ou tout simplement pour l'agrément de l'usager. Par exemple, création d'une piste forestière pour sortir quelques troncs au lieu dit fontaine aux oiseaux à Saint-Claude, création d'une piste de vélo VTT en plein bois pour un évènement d'un week-end...
Peut-il y avoir des notions de "qualité" d'intervention d'imposer lors de travaux forestiers?

Contribution n°13 (Web)

Par Olivier FRANCOIS
Déposée le 12 février 2024 à 14h38
Bonjour, en tant qu'acteur engagé de l'aménagement du territoire de la communauté de commune Haut-Jura Saint-Claude et producteur [...]
Bonjour, en tant qu'acteur engagé de l'aménagement du territoire de la communauté de commune Haut-Jura Saint-Claude et producteur sur son territoire de végétaux estampillés "Marque Valeur Parc Naturel Régional", je souhaite être invité à m'exprimer et échanger avec le comité de pilotage comme sans doute de nombreux autres acteurs lors de la phase d'élaboration du PLUi. Pouvez vous organiser une réunion invitant les acteurs de l'aménagement et de l'entretien du territoire à se réunir avec votre copil ?
Merci de votre bienveillance.
Olivier FRANCOIS

Apportez votre contribution : Déposer une contribution

Apportez votre contribution

Déposer un avis sur le registre dématérialisé de cette participation citoyenne est simple, sécurisé et si vous le souhaitez anonyme.

Il vous reste encore 250 jours.

Déposer une contribution