Les observations

Observation n°8 (Web)

Par Liliane GUIGOU
Déposée le 21 février 2019 à 21h06
Monsieur le Président, Messieurs les commissaires enquêteurs,

Suite à notre entrevue de ce jour, comme convenu, je vous transmets ma demande pour le maintien de notre propriété en zone Agricole dans le document du SCOT du Pays d'APT.
En pièce jointe vous trouverez notre lettre de requête ainsi qu'un document argumentaire.
Je tiens par ailleurs à vous remercier de votre accueil ce jour et de l'attention que vous avez su nous accorder.
Je vous prie d'agréer, messieurs , nos plus sincères salutations.
Liliane Guigou

Observation n°7 (Mairie d'Auribeau)

Anonyme
Déposée le 20 février 2019 à 18h43
Observations enregistrées ce jour sur le registre d'enquête publique du SCOT à la Mairie d'Auribeau.

Document joint


Observation n°6 (Mairie de Castellet-En-Luberon)

Anonyme
Déposée le 18 février 2019 à 17h46
Observation faite lors de la permanence à Castellet-en-Luberon.

Observation n°5 (Email)

Par Sabine Larmet
Déposée le 18 février 2019 à 10h30
Bonjour ,
 
Faisant suite à la Réunion publique du vendredi 1er février 2019 ayant pour objet la concertation publique du Plan Local d'Urbanisme de la commune de CASTELLET-EN-LUBERON en cours d’élaboration , pendant laquelle j'etais représentée par ma soeur Edith LARMET-GUIRAL, voici ci-joint les remarques & demandes faites en mon nom propre et au nom de toute notre famille :

Jacqueline, Sabine, Edith et Laurent LARMET.

Je vous remercie par avance de bien vouloir transmettre mon mail avec la pièce jointe au bureau d'étude en charge de ce dossier.

Cordialement,
Sabine LARMET
06 45 80 52 05
-------------------------------

Dans le cadre de l’enquête publique relative à l’élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) Pays d’Apt Luberon et du Projet d'Aménagement et de Développement Durables (PADD)  nous soussignés, Jacqueline, Sabine, Edith, Laurent LARMET faisons part de  nos demandes et remarques  concernant l’élaboration Plan Local d'Urbanisme de la commune de CASTELLET-EN-LUBERON en cours d’élaboration, remarques également transmises à la représentante du bureau d’étude et notées sur le cahier de recueil d’observations.

Nous soussignés : Jacqueline, Sabine, Edith et Laurent LARMET manifestons notre vif désaccord sur les points suivants :

·  Le projet de création de parking par la mairie sur la parcelle A479 .

 Cette parcelle A479 nous appartient. auparavant constructible elle a été déclassée avant son expropriation partielle pour réaliser la déviation de la route. Nous voulons garder cette parcelle  comme jardin pour les Remises, bâtiments situées juste au-dessus , parcelle A 98. Nous refusons donc d’être spoliés de cette parcelle.

A très court terme, nous prévoyons la rénovation de ces remises pour les transformer en résidence principale pour Adrien Guiral-Larmet . Donc, la parcelle A479 sera utilisée en jardin, à très court terme.

D’autre part nous soulignons le fait que nous avons déjà cédé une partie de cette parcelle A479 afin de permettre la réalisation de la déviation de la route principale du village qui passait auparavant devant l’église et nous avons également cédée une parcelle afin d’agrandir le cimetière.

·  Nous protestons également au sujet des créations et aggravations des « dents creuses » dans la définition des parcelles constructibles.

En particulier, nous nous élevons contre le classement des parcelles A 87 (acte notarié en sol) et A 89 en non constructibles, à plusieurs titres:  

- A 87 et A 89 sont situées entre des parcelles construites ou constructibles : A86 A 88 et A750.

- A 87 et A89 étaient classées en constructibles antérieurement .  Lors du décès de notre père Émile Larmet nous avons payé des frais de succession importants sur ces parcelles constructibles.

- de plus à moyen terme (dans les 4 ans) nous prévoyons d’y demander un permis de construire pour une maison d’habitation, résidence principale pour Sabine Larmet (suite au projet de déplacer mon activité de Consultante Informatique Expertise SAP Finance dans la région PACA)

Nous demandons donc le classement des parcelles A87 et A89 en zone constructible (zone UB )


·  Nous nous élevons contre le classement non constructible des parcelles A198 et A199.

Nous demandons à ce que les parcelles  A198 et  A199 situées sur les Aires, soient  classées constructibles (en zone UB ) . La parcelle A199 est construite avec un cabanon, pour lequel avait été déposé le permis de construire à but de réhabilitation,  demande de permis d’aménager n° 084033099003 qui a fait l’objet d’un refus en 2009, et pour lequel une nouvelle demande de PC va être déposée , à titre de résidence principale pour Edith Larmet.

Nous soussignés : Jacqueline, Sabine, Edith et Laurent LARMET remarquons également que toutes nos parcelles jouxtées de parcelles construites sont devenues inconstructibles : B479, B287, B283, B284 (alors même que B284 est construite d’un cabanon), et  A765.

De plus, nous demandons   à ce que les autres  parcelles  auparavant classées en sol restent bien constructibles/réhabilitables pour ces surfaces :

[Voir tableau en pièce jointe]

Veuillez agréer, madame, monsieur, nos sincères salutations

Sabine Larmet, pour Jacqueline, Sabine, Edith et Laurent LARMET

Document joint


Observation n°4 (Web)

Par Claude Parlange
Déposée le 17 février 2019 à 23h51
Suite à l'entretien du mercredi 13/02 avec M. Dewulf chef de mission à la Mairie de Bonnieux, l'association Bonnieux A Tout Coeur agréée Code de l'Urbanisme formule les observation suivantes:
1 Bien d'accord avec l'orientation générale du SCoT de la CCPAL en faveur du respect des paysages et de l'environnement, encore faut-t'il que les actes suivent. Ainsi donner avec l'avis du Parc un accord pour enlaidir et défigurer de façon irréversible les paysages entre Bonnieux et Lacoste en installant un pylône pour la radiotéléphonie de + de 35 mètres de hauteur en contrebas du village est incompréhensible et inacceptable. Et le prétendu intérêt général ne peut être invoqué que si on a démontré qu'il n'existe pas d'alternative à l'emplacement proposé. Il faut que le SCoT prévoit pour les 15 ans à venir l'obligation de lancer une concertation préalable pour tout projet d'infrastructure à impact environnemental ou paysager, radiotéléphonie, parc d'énergies renouvelables etc...
2 Sur le thème de la mobilité, la desserte par autocar vers Avignon est assurée par 2 lignes, 1 subventionnée par le département, l'autre par la Région PACA (vers Digne). Il ne semble pas y avoir de concertation ni d'harmonisation des horaires ou de la tarification, ni d'information unique. Cette anomalie doit pouvoir être corrigée rapidement pour rendre le service plus efficace. Autre point, le ramassage scolaire, lourde charge financière pour la CCPAL et les communes. Le matériel roulant - à niveau de pollution à réduire progressivement- et les personnels pourraient-t'ils être en service durant les congés scolaires pour assurer le transport de passagers depuis et vers les communes? Par exemple pendant la saison touristique? Avec pour objectif la diminution du trafic des véhicules personnels?
3 La collecte des déchets végétaux doit être améliorée entre les 35 communes de la CCPAL en mutualisant les moyens (bennes), sachant que la distance à parcourir en utilisant son véhicule pour atteindre la déchèterie à l'entrée d'Apt est source de pollution, de frais et de trafic. Pour l'assainissement enfin, le collectif est bien entendu à privilégier, mais si comme on le sait l'individuel fait dans les règles et soumis à contrôle périodique sera pour longtemps encore nécessaire, alors pourquoi ne pas l'accepter au cas par cas dans chacune des 35 communes?

Observation n°3 (Communauté de communes Pays d’Apt Luberon)

Anonyme
Déposée le 14 février 2019 à 09h21
Observations inscrites par le Commissaire enquêteur lors de la permanence à la CCPAL du 12 02 2019.

Document joint


Observation n°2 (Mairie de Gargas)

Anonyme
Déposée le 13 février 2019 à 12h06
Observations inscrites par le Commissaire enquêteur au registre de la Maire de Gargas lors de la permanence du 12 02 2019.

Document joint


Observation n°1 (Mairie de Saint-Pantaleon)

Par Geneviève Macé
Déposée le 14 février 2019 à 16h58
Observation inscrite sur registre papier.

Document joint


Apportez votre contribution à cette enquête publique : Déposer une observation

Apportez votre contribution à cette enquête publique !

Déposer un avis sur le registre dématérialisé de cette enquête publique est simple, sécurisé et si vous le souhaitez anonyme.

Il vous reste encore 23 jours.

En savoir plus

Partagez sur les réseaux sociaux

l'adresse de ce registre numérique.

Prochaines permanences

  • Lundi 25 février 2019
    Mairie de Cereste, 13h30 - 16h30
  • Lundi 25 février 2019
    Mairie de Saint-Martin-De-Castillon, 9h00 - 11h45
  • Mercredi 27 février 2019
    Mairie de Roussillon, 9h00 - 12h00
  • Mercredi 27 février 2019
    Mairie de Saint-Saturnin-Les-Apt, 14h00 - 17h00
  • Vendredi 1 mars 2019
    Mairie de Saignon, 9h00 - 12h00
Voir tout le calendrier